Angel Gurria fustige les banques centrales

Selon le secrétaire général de l’OCDE, les banques centrales sont actuellement à bout de souffle dans leur capacité à stimuler les économies, à travers notamment la politique de modification des taux d’intérêt. En effet, le secrétaire général a indiqué qu’en l’absence de politique globale sur ce sujet, la croissance mondiale devrait rester dans des niveaux très faibles. Il indique que le fait d’avoir confié aux banques centrales ce pouvoir décisif sur l’économie quant à l’organisation du niveau des taux d’intérêt est une erreur dans la mesure où les taux d’intérêt devraient pouvoir se décider de manière mondiale.

Cependant, il s’est toutefois montré assez enthousiaste concernant les perspectives de croissance de la Chine malgré une dette dans ce pays qui ne cesse de progresser, tout comme la présence très importante de l’État dans bon nombre de secteurs économiques. En effet, l’économie chinoise est avant tout une économie étatique qui gagnerait à être libéralisée selon le secrétaire général de l’OCDE. Enfin, il a expliqué que les assouplissements monétaires avaient été utilisés de manière trop importante et qu’ils risqueraient à terme de perdre désormais de leur efficacité.

Par ailleurs, il espère que les banques centrales pourront davantage coordonner leurs actions afin de pouvoir tirer profit d’un point de vue plus global de l’impact des taux d’intérêt ou encore des politiques d’assouplissement monétaire et ainsi permettre aux investisseurs de trader sur internet dans de meilleures conditions. Si cela est votre cas, n’hésitez pas à ouvrir compte Ness FX pour opérer avec des outils intéressants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *